Migrants : le Conseil constitutionnel abolit le «délit de solidarité»

Le Conseil constitutionnel a affirmé ce vendredi qu'une aide désintéressée au «séjour irrégulier» ne saurait être passible de poursuites, au nom du «principe de fraternité».

Lire la suite: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/...